Le vendredi 30 septembre 2011 a eu lieu à la Hellenic American Union la cérémonie des prix de traduction littéraire présentés par le Centre européen de traduction – littérature et sciences humaines (EKEMEL (http://www NULL.ekemel NULL.gr/Home NULL.aspx?C=2)) ainsi que les institutions culturelles suivantes: la Hellenic American Union, l’Institut Goethe, l’Institut Cervantes et l’Institut culturel italien. Cinq traducteurs ont été récompensés pour la meilleure traduction en grec de l’anglais, français, allemand, italien et espagnol.

Les lauréats sont :

  • Margarita Zachariadou pour la meilleure traduction de l’anglais en grec de The Lost: a search for six of six million (‘Les Disparus ou l’obsession du passé’) de Daniel Mendelsohn;
  • Yannis I. Haris, pour la meilleure traduction du français en grec de Une rencontre de Milan Kundera;
  • Alexandros Isaris, pour la meilleure traduction de l’allemand en grec de Briefe an einen jungen Dichter (‘Lettres à un jeune poète’) de Rainer Maria Rilke;
  • Vassiliti Knitou, pour la meilleure traduction de l’espagnol en grec de El ano del desierto (‘L’intempérie’) de Pedro Mairal;
  • Koula Kafetzi, pour la meilleure traduction de l’italien en grec de Delfi de Sandro Dell’Orco.

Chaque lauréat recevra l’équivalent d’un séjour d’un mois à la Maison de la Littérature à Paros ou en Crète.

Le sponsor de ces prix est RECIT (http://www NULL.re-cit NULL.eu/) – réseau européen des centres internationaux de traducteurs  littéraires. Notons que le réseau a décidé de soutenir ces prix par solidarité envers les traducteurs grecs. ‘C’est un autre côté de l’Europe, une Europe unie sur le plan de la solidarité et de la coopération, qui a donné à ces prix de traduction littéraire 2011 une dimension européenne profonde,’ a souligné dans son discours Hélène Zervas, directrice de EKEMEL exprimant sa gratitude envers les centres RECIT.

Cinq traducteurs grecs reçoivent le prix EKEMEL de traduction
Étiqueté avec :