Le CEATL a récemment adressé une lettre au ministre turc de la Culture et du Tourisme, ainsi qu’à son homologue du ministère de la Justice, pour leur faire part de son inquiétude devant les atteintes à la liberté d’expression dont sont victimes les traducteurs et éditeurs en Turquie.

Cette lettre fait suite au procès intenté contre le traducteur et l’éditeur turcs du roman Les Exploits d’un jeune Don Juan, de Guillaume Apollinaire, au motif qu’ils auraient contribué à la propagation d’écrits obscènes. En décembre 2013, le tribunal a décidé de suspendre les poursuites pour trois ans. Les charges ne seront abandonnées que si, au court de cette période, aucune nouvelle plainte n’est déposée. Ce qui signifie que, pendant les trois prochaines années, le traducteur et l’éditeur vivront sous la constante menace d’un emprisonnement.

D’autres procès du même ordre ont récemment été intentés à l’encontre des traducteurs et éditeurs turcs de La Machine molle de W.S. Burroughs et Snuff de Chuck Palahniuk. Les poursuites ont également été suspendues pour trois ans.

On trouvera de plus amples informations sur ces procès ici (http://www NULL.ceatl NULL.eu/fr/?p=4956) (veuillez cliquer ici (http://www NULL.ceatl NULL.eu/tag/turquie?lang=fr) pour consulter d’autres articles sur le sujet dans les archives du CEATL).

Les lettres envoyées par le CEATL sont accessibles ici (http://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2014/02/2014-02-13-Letter-to-turkish-minister-of-culture-1 NULL.pdf) et là (http://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2014/02/2014-02-13-Letter-to-turkis-minister-of-justice-1 NULL.pdf).

Le CEATL fait part de son inquiétude à des ministres turcs
Étiqueté avec :