Le soutien aux projets de traduction littéraire, accordé par l’Agence exécutive « éducation, audiovisuel et culture » (EACEA) de l’Union européenne, a pour objectifs de soutenir la diversité culturelle et linguistique ; de renforcer sur le long terme la circulation transnationale et la diversité d’œuvres littéraires de qualité ; d’améliorer l’accès à ces œuvres littéraires au sein de l’UE et au-delà puisque tous les pays voisins ont été inclus ; enfin, de toucher un nouveau public pour la littérature européenne traduite. L’appel à des projets de traduction a reconnu le besoin de soutenir la promotion de la littérature européenne traduite et d’encourager les traductions en anglais, allemand, français et espagnol de langues moins utilisées afin de contribuer à une meilleure circulation des œuvres.  L’EACEA s’est particulièrement efforcée d’encourager la traduction d’ouvrages destinés à la jeunesse (enfants, adolescents et jeunes adultes), de bandes dessinées et romans graphiques, de nouvelles et de poésie, si nécessaire en utilisant de façon appropriée les technologies numériques pour la distribution et la promotion des œuvres.

Le CEATL apprécie particulièrement les efforts faits pour améliorer la visibilité des traducteurs grâce à l’inclusion de leur biographie dans chaque livre soutenu. L’encouragement à la traduction des livres qui ont reçu le prix de l’UE pour la littérature est également bienvenu, même si on pourrait envisager d’inclure leur traduction dans les quatre (ou au moins une) langues principales dans la récompense elle-même.

Sur 130 candidatures provenant de 32 pays, 372 traductions parmi les 46 projets sur deux ans proposés par 18 pays ont bénéficié d’une aide totale de 2 421 506,26 euros.

Sur 21 candidatures provenant de 10 pays (Bulgarie, Croatie, France, Hongrie, Irlande, Italie, Pays-Bas, Slovénie, Espagne et Royaume-Uni), 147 traductions parmi les 15 propositions des Contrats cadres de partenariat des pays cités ont bénéficié d’une aide totale de 1 147 236,76 euros.

Le CEATL se réjouit de l’encouragement de ce moyen vital de compréhension européenne. Dans le même temps notre organisme souhaiterait mettre l’accent sur la nécessité de soutenir les traducteurs, et espère que la mauvaise pratique des doubles contrats ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Les résultats peuvent être étudiés ici (https://eacea NULL.ec NULL.europa NULL.eu/creative-europe/actions/selection-results/support-literary-translation-projects-2018_en).

L’EACEA publie les résultats du soutien aux projets de traduction littéraire en 2018
Étiqueté avec :