Le groupement des éditeurs anglais PEN a rendu publics les noms des derniers lauréats du PEN Translates Award, ainsi que de nouvelles pistes pour les éditeurs en recherche de fonds.

Désormais, les éditeurs du Royaume-Uni avec un chiffre d’affaires de moins de 500 000 £ par an pourront bénéficier de 100% du coût de traduction. Jusqu’à présent, seuls les éditeurs ayant un chiffre d’affaires de moins de 100 000 £ pouvaient prétendre à ce niveau maximum de subvention. Tous les autres éditeurs pouvaient demander jusqu’à 75% du coût de traduction d’un livre.

Parmi les lauréats nommés en mai 2015, ceux dont le livre doit paraître dans le courant de cette année comprennent Paper Tiger de Xu Zhiyuan, traduit du mandarin par Michelle Deeter et Nicky Harman, éd. Head of Zeus Press, Lost Evenings, Lost Lives, ouvrage collectif traduit du tamoul par Lakshmi Holmström et Sascha Ebeling, éd. Arc Publications, Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila, traduit du français par Roland Glasser, éd. Jacaranda Books, All for nothing de Walter Kempowski, traduit de l’allemand par Anthea Bell, éd. Granta Books, et Diary of a Body de Daniel Pennac, traduit du français par Alyson Waters, éd. Maclehose Press.

D’autres lauréats seront proclamés en 2016 et 2017, ou à des dates encore inconnues.

Cliquez ici (http://www NULL.englishpen NULL.org/translation/pen-translates-spells-more-support-for-independent-publishers/) pour la liste complète des lauréats de cette année et ici (http://worldbookshelf NULL.englishpen NULL.org/) pour le site de English PEN World Bookshelf pour voir tous les livres ayant reçu des subventions de PEN.

Proclamation des lauréats du Prix de traduction PEN
Étiqueté avec :