(https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2020/07/Capture-d’écran-2020-07-01-à-12 NULL.17 NULL.04 NULL.png)images utilisées pour la campagne #ikleesthuis : « heureusement on peut faire plein de choses chez soi» (gauche) et « puisqu’on ne peut pas sortir, faisons entrer le monde chez nous ».

 

 

La campagne #ikleesthuis (#jelischezmoi) initiée pendant la crise du Covid-19 par un collectif de partenaires de l’industrie du livre s’est révélée fructueuse. Le public a déclaré avoir été poussé par la campagne à lire plus que d’habitude. Cet intérêt accru pour la lecture se retrouve dans une hausse des ventes et des prêts de livres.

L’initiateur de cette campagne est la CPNB (Fondation pour la promotion collective de livres en néerlandais), qui a désiré « remonter le moral des Néerlandais pendant le confinement » et promouvoir la lecture. En s’exprimant dans les réseaux sociaux, des publications imprimées, en ligne, dans l’espace public et à la radio et la télévision, la campagne a pu atteindre des millions de personnes dans une période de trois mois. Des librairies indépendantes, des éditeurs et des bibliothèques ont participé à sa diffusion. Différents partenaires de l’industrie du livre, dont la Fondation néerlandaise pour la littérature, ont apporté leur soutien financier, ainsi que d’autres partenaires aussi variés que des agences de voyage, les chemins de fer néerlandais, et des émissions de radio.

Une enquête menée auprès de consommateurs montre qu’un quart des personnes interrogées ont eu connaissance de la campagne. Un tiers des personnes au courant de la campagne et ayant acheté ou emprunté un livre ont été motivés principalement par la campagne.

Pour de nombreux Néerlandais, la crise du Covid-19 s’est avérée être le moment parfait pour lire : comparé à la même période en 2019, le nombre de prêt de livres électroniques par les bibliothèques publiques a augmenté de 70%, et le nombre d’audio-livres de près de 130%. Le chiffre d’affaires des ventes de livres a augmenté de 1% (livres néerlandais seulement), comparé à la même période de 3 mois en 2019. Malheureusement, les librairies physiques n’ont pas bénéficié de cette augmentation des ventes. Bien au contraire, pendant cette période elles ont subi une baisse de leur chiffre d’affaires de 24%, tandis que le chiffre d’affaires des ventes de livres en ligne a augmenté de 33%.

50% des consommateurs néerlandais ont lu un livre imprimé, un livre électronique ou ont écouté un audio-livre pendant le confinement. Lire des livres papier figure dans le top 10 des loisirs les plus populaires. La fréquence de lecture des livres papier semble aussi avoir augmenté. 36% des consommateurs qui ont lu un livre et avaient connaissance de #ikleesthuis ont indiqué que la campagne a été leur principale motivation pour lire un livre, imprimé ou sur écran, ou pour écouter un audio-livre.

Au vu de ce succès, la campagne sera poursuivie pendant l’été avec le slogan « Votre été commence avec des livres » et le hashtag #zomerlesen (#lireenété).

Pour plus d’information sur la campagne (en néerlandais), cliquez ici (https://www NULL.cpnb NULL.nl/nieuws/leeslust-tijdens-coronacrisis-aangewakkerd-door-ikleesthuis).

 

 

Succès d’une campagne destinée à inspirer les lecteurs néerlandais pendant le confinement
Étiqueté avec :