L’association EIZIE (http://www NULL.eizie NULL.org/), dans son effort de promouvoir la traduction littéraire de l’euskara vers d’autres langues, a organisé, pour la neuvième année consécutive, un atelier de traduction. En effet, cet atelier permet, entre autres, de faire connaître hors de ses frontières un échantillon de sa littérature, grâce aux textes qu’y sont traduits.

L’édition de cette année comporte des nouveautés: les travaux de l’atelier se dérouleront en France, suite à l’accord signé l’année dernière entre l’Institut Basque Etxepare et EIZIE. L’auteure et ses traducteurs séjourneront trois jours à Pau et ils bénéficieront de la collaboration du laboratoire LLC-Arc Atlantique de l’UPPA.

L’écrivaine et le texte à traduire
Au cours du séminaire, l’écrivaine Eider Rodriguez et ses cinq traducteurs, participeront à une table ronde, où ils se pencheront sur le récit intitulé Katu jendea. Cette année, sous la coordination de Itziar Otegi, les participants expérimenteront une nouvelle approche du travail, en appliquant trois manières d’aborder la traduction: la traduction directe, l’indirecte et celle réalisée en équipe.

Afin de situer le texte à traduire, Eider Rodriguez présentera sa trajectoire littéraire (Amy Winehouse-ren ama), ainsi que le processus qu’elle a suivi pour traduire en castillan son récit Katu jendea (Autotraizioaz).

Les collaborateurs
L’édition de cette année comporte une autre nouveauté: les étudiants et les professeurs du master de traduction de l’Université de Pau participeront à un séminaire parallèle, au même moment et sur le même thème. Les deux groupes se réuniront le deuxième jour du séminaire. Étudiants et professeurs auront ainsi l’occasion de poser des questions à Eider Rodriguez et aux traducteurs professionnels, tout en pouvant échanger leurs expériences.

Les traducteurs
Voici les traducteurs qui travailleront sur ces trois modalités de la traduction:

  • André Gabastou, auteur des traductions en français des œuvres de Bernardo Atxaga. Il se fondera sur la version en castillan du récit intitulé Gatos, traduit de l’euskara par l’auteure elle-même.
  • Henrike Olasolo et Peter Smaardijk, membres de la maison d’édition Zirimiri des Pays Bas, traduiront ce texte de l’euskara au néerlandais, dans un travail en tandem.
  • Joana Pochelu et Gabi Schwab traduiront le récit Katu jendea directement de l’original en euskara vers le français et l’allemand, respectivement.

La séance de clôture publique
Le dernier jour du séminaire, les participants feront part de leur expérience, puis aura lieu le récital où seront lus, dans les cinq langues, des passages du récit Katu jendea, lecture qui sera accompagnée d’une interprétation musicale.

Mari Jose Olaziregi, directrice pour la promotion de l’euskara de l’Institut Basque Etxepare et les représentants de l’UPPA assisteront à ce récital qui aura lieu le 18 octobre, à 15h00, au Château de Pau.

Étiqueté avec :