La sélection pour le Prix néerlandais Europese Literatuurprijs (http://www NULL.europeseliteratuurprijs NULL.nl/)(Prix de littérature européenne) 2016 vient d’être rendue publique et présente une superbe diversité de langues sources. Elle montre la richesse de la littérature traduite à la disposition des lecteurs dans un pays de langue « rare ». Cette année les livres sélectionnés sont Soumission (Onderworpen) de Michel Houellebecq (France), et son traducteur Martin de Haan, Neljäntienristeys (Waar vier wegen samenkomen) de Tommi Kinnunen (Finland), et sa traductrice Sophie Kuiper, Mees, kes teadis ussisõnu (De man die de taal van slangen sprak) de Andrus Kivirähk (Estonie) et son traducteur Jesse Niemeijer, Vielleicht Esther (Misschien Esther) de Katja Petrowskaja (Ukraine, écrit en allemand) et son traducteur Wil Hansen, et enfin Terre rare (Zeldzame aarden) de Sandro Veronesi (Italie) et son traducteur Bob Gerritse.

Le Europese Literatuurprijs est attribué à un roman écrit dans une des langues des membres du Conseil de l’Europe, ainsi qu’à la traduction en néerlandais de ce roman. Il a été créé par le Centre culturel académique SPUI25 (http://www NULL.spui25 NULL.nl/), la Fondation néerlandaise pour la littérature (http://www NULL.letterenfonds NULL.nl/en/), l’hebdomadaire De Groene Amsterdammer (http://www NULL.groene NULL.nl/home) et la librairie Athenaeum Boekhandel (http://www NULL.athenaeum NULL.nl/), dans le but de célébrer la richesse culturelle et la diversité littéraire de l’Europe. Le Europese Literatuurprijs est soutenu par Stichting Lira (http://www NULL.lira NULL.nl/About-LIRA#), l’organisation néerlandaise du droit d’auteur pour les écrivains, les traducteurs et les journalistes freelance, et la Fondation Lancey et De La Hanty, promoteur de projets culturels spéciaux. Le prix est d’un montant 15 000 euros, deux tiers étant attribués à l’auteur et un tiers au traducteur. Il a été décerné pour la première fois en 2011, à Trois femmes puissantes (Drie sterke vrouven) de Marie Ndiaye et sa traductrice Jeanne Hollierhoek. En 2012, à The Sense of an Ending (Alsof het voorbij is) de Julian Barnes et son traducteur Ronald Vlek, en 2013 à Limonov (Limonov) d’Emmanuel Carrière et ses traductrices Katrien Vandenberghe et Katelijne de Vuyst, en 2014 à Le sermon sur la chute de Rome (De Preek over de val van Rome) de Jérôme Ferrari et ses traducteurs Jan Pieter van der Sterre et Reintje Goos, et en 2015 à Aller Tage Abend (Een handvol sneeuw) de Jenny Erpenbeck (Allemagne) et sa traductrice Elly Schipper.

La sélection pour le Prix de Littérature européenne présente une grande variété de langues sources
Étiqueté avec :