Le 11 décembre Celia Filipetto a reçu le 10e Prix Esther Benítez au Museo ABC, Madrid, en présence de Manuel Rico, président de l’ACE (Association Espagnole d’Auteurs), et Carlos Fortea, président d’ACE Traductores (Association Espagnole de Traducteurs Littéraires), pour Las deudas del cuerpo (Lumen), traduction espagnole très appréciée de Storie di chi fugge e di chi resta d’Elena Ferrante (Edizioni E / O).

Auteur de plus de 150 traductions, surtout de l’italien et de l’anglais vers l’espagnol, Celia Filipetto (http://www NULL.celiafilipetto NULL.com/) occupe une place de choix sur la scène de la traduction littéraire.

L’ACE Traductores a créé ce prix en 2006 en l’honneur d’Esther Benítez, membre fondateur de l’association. Excellente traductrice elle-même, elle militait sans relâche pour les droits des traducteurs littéraires. Avec ce prix annuel, l’ACE Traductores récompense une traduction littéraire de n’importe quelle langue vers le basque, le catalan, le galicien ou l’espagnol, publiée pour la première fois dans l’année précédant l’attribution du prix. Il s’agit d’un prix décerné par et pour les membres de l’association, puisque ce sont eux qui composent le jury.

L’édition 2015 est spéciale, car elle coïncide avec le 10e anniversaire du Prix Esther Benítez. C’est pourquoi l’ACE Traductores a profité de l’occasion pour rendre hommage non seulement à Celia Filipetto mais à tous les lauréats (http://ace-traductores NULL.org/premiados_eb) précédents en les invitant à la cérémonie et en lisant un extrait de leurs traductions. Cet événement a attiré un public nombreux.

Celia Filipetto (http://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2015/12/spain NULL.Benítez NULL.dec_ NULL.2015 NULL.jpg)
Celia Filipetto
Étiqueté avec :