À l’occasion de Journée mondiale de la Traduction, l’Association turque des Traducteurs (ÇEVBİR (http://cevbir NULL.org NULL.tr/)), en coopération avec l’Association turque de la Traduction et de l’Interprétariat (Çeviri Derneği (http://ceviridernegi NULL.org/)) et l’Association des Editeurs de Turquie (YAYBİR (http://www NULL.yaybir NULL.org NULL.tr/)), a organisé une rencontre à Istanbul le 30 septembre.

Image tirée du film Çevirmen/ Le traducteur
Image tirée du film Çevirmen/ Le traducteur

La première partie a été consacrée au court métrage  Çevirmen/ Le traducteur (http://www NULL.filmfestankara NULL.org NULL.tr/filmler/cevirmen-the-translator/). L’action de ce film, qui a été primé, se situe dans la province d’Antakya, à la frontière syrienne. Yusuf, jeune réfugié syrien timide et sensible, qui vit dans une ville frontalière isolée, se rend peu à peu compte du pouvoir que lui donne la connaissance de la langue turque. Après la projection une discussion a eu lieu avec le réalisateur et scénariste Emre Kayiş.

Photo : Necmiye Alpay
Photo : Necmiye Alpay

La deuxième partie du programme était centrée sur la liberté d’expression. Metin Celal Zeynioğlu, président de l’Union des éditeurs de Turquie, a parlé de la liberté de publication. Le traducteur et linguiste Turgay Kurultay a informé les participants sur la situation de Necmiye Alpay, arrêtée le 31 août et injustement détenue depuis cette date. Les membres de l’association ont lu des traductions de poésie, qui lui seront envoyées.

Cet événement s’est tenu à Mimarlar Odası, Büyükkent Şubesi Karaköy Binası, Istanbul.

Liberté d’expression et réfugiés, principaux thèmes de la Journée mondiale de la Traduction en Turquie (Istanbul, 30 septembre 2016)
Étiqueté avec :