En juillet 2017, dix défenseurs des droits humains de diverses organisations internationales qui participaient à un atelier de formation de routine sur l’île de Büyükada, Istamboul, étaient arrêtés. Parmi eux, İdil Eser et Özlem Dalkıran, traductrices, toutes deux membres de l’Association des traducteurs de Turquie (Çevirmenler Birliği, ÇEVBİR (http://cevbir NULL.org NULL.tr/)).

İdil Eser, Özlem Dalkıran et six de leurs collègues furent détenus pendant près de quatre mois avant d’être inculpés et présentés au tribunal. Les défenseurs des droits humains sont accusés d’aide à des organisations terroristes variées, et risquent jusqu’à quinze ans de prison.

(https://www NULL.ceatl NULL.eu/turkey-two-detained-translators-and-six-other-human-right-defenders-have-been-released-as-the-court-case-continues/turkey-idil-eser-ozlem-demirkiran-jan18)
Özlem Dalkıran et İdil Eser

Lors de la première audience du 25 octobre 2017, le juge a décidé de libérer les huit personnes détenues. A la deuxième audience, le 22 novembre 2017, leur contrôle judiciaire a été levé.

La prochaine audience aura lieu de 31 janvier 2018 au tribunal de Çağlayan, Istamboul.

Pour un bref résumé chronologique (en anglais) des événements de cette affaire jusqu’à la première audience, cliquez ici (https://bianet NULL.org/english/media/190985-german-fm-release-of-rights-defenders-is-an-encouraging-signal).

Turquie: Deux traductrices et six autres défenseurs des droits humains détenus ont été libérés, le procès continue
Étiqueté avec :