Après vingt ans d’interruption, les étudiants néerlandais et flamands peuvent de nouveau suivre un cursus universitaire en traduction littéraire. Le nouveau master ouvert en septembre dernier est un programme international, fruit d’un partenariat entre les universités d’Utrecht (Pays-Bas) et de Louvain (Belgique). Il s’agit, en Europe, du premier cursus en deux ans au niveau master qui associe enseignement de la traduction littéraire et recherche en traductologie. L’université d’Utrecht propose un master en traductologie de deux ans à temps complet. Celle de Louvain, une année d’étude en traduction, suivie d’un diplôme de troisième cycle en traduction littéraire. Les responsables du nouveau programme constatent un vif intérêt de la part des étudiants.

Ce programme transnational donnera lieu à des échanges d’étudiants et d’enseignants. Les traducteurs professionnels y seront représentés par un « traducteur en résidence » et par d’autres traducteurs littéraires de premier plan. Rokus Hofstede, traducteur renommé du français, sera le premier traducteur accueilli en résidence.

Bien que le programme mette aujourd’hui l’accent sur la traduction vers le néerlandais (d’où la participation de deux universités de différentes régions de cette aire linguistique), il a vocation à élargir son champ d’action et initier des coopérations avec d’autres partenaires européens.

Le programme bénéficie du soutien financier de l’Union de la langue néerlandaise (Nederlandse Taalunie). Les fondations littéraires des deux pays sont également partenaires et financent, entre autre, des bourses annuelles pour les quatre meilleurs élèves de dernière année.

On trouvera ici (http://www NULL.masterliterairvertalen NULL.eu/) des informations sur le master d’Utrecht et le cursus en deux ans de Louvain.

Flandres et Pays-Bas : création d’un master transnational en traduction littéraire
Étiqueté avec :