*** Mise à jour du 6 décembre: les protestations ont été fructueuses, la maison est sauvée (http://www NULL.forditohaz NULL.hu/?page=HomeLink)! ***

La maison des traducteurs de Balatonfüred (Műfordítóház), membre des réseaux RÉCIT et HALMA, risque de fermer ses portes à partir du début de l’année prochaine, car elle ne pourra pas survivre aux dernières mesures de restrictions budgétaires.

La maison a ouvert ses portes en 1998, elle fonctionne depuis 15 ans. C’est le seul établissement de ce type dans la région. Elle a besoin de 42 000 euros pour pouvoir remplir ses fonctions. Sur cette somme, 35 000 euros devraient être assurés par le ministère hongrois. Cette année, le ministère ne veut accorder qu’une subvention de 10 000 euros (mais cette somme largement insuffisante n’est toujours pas arrivée sur le compte de la fondation qui dirige la maison).

Cette année, la maison a accueilli cinquante traducteurs littéraires; elle a organisé quatorze séminaires (programmes ou stages de huit jours pendant lesquels 4-7 jeunes traducteurs travaillent en atelier avec un traducteur chevronné et écoutent les communications de plusieurs conférenciers invités).

Le dernier investissement important de la maison était la construction d’un bâtiment accessible aux traducteurs à mobilité réduite. Les travaux ont été terminés l’an dernier, et cette année, le nouveau bâtiment a été déjà utilisé.

La bibliothèque contient 6 000 titres (dictionnaires et usuels divers, œuvres littéraires).

A côté de la mission qu’elle remplit auprès des traducteurs littéraires, la maison joue un rôle important dans la ville culturelle de Balatonfüred et participe à des nombreux programmes culturels du pays. La somme manquante à sa survie n’est pas comparable aux dégâts immenses que causerait sa fermeture.

Le bureau de l’Association hongroise de traducteurs littéraires (MEGY) a adressé une lettre de protestation (http://www NULL.muforditok NULL.hu/) au ministre Zoltán Balog et au secrétaire d’État László L. Simon pour soutenir la maison. Voici la lettre en traduction anglaise (http://www NULL.hlo NULL.hu/news/open_letter_from_hungarian_association_of_literary_translators_on_the_subject_of_the_hungarian_translators_house). Le CEATL a également exprimé son soutien (http://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2012/11/2012-11-21-Hungarian-ministry-1 NULL.pdf).

La maison des traducteurs de Balatonfüred (Hongrie) est menacée
Étiqueté avec :