Le CEATL a demandé à plusieurs artistes vidéo de contribuer à la visibilité des traducteurs littéraires en organisant le premier Spot The Translator. Il s’agit d’un concours international, encourageant la création de courts films vidéo à la fois explicites et percutants qui reflètent l’existence et l’importance des traducteurs littéraires, leurs défis et leur rôle dans la littérature. Le prix pour le lauréat, remis le 30 septembre, lors de la Journée Internationale de la Traduction est de 1000 euros.

Six vidéos ont participé au concours, provenant  de cinq pays différents, toutes remarquables dans leur genre. Certaines étaient poétiques et évocatrices, d’autres pleines d’esprit, toutes reflétant à leur façon le quotidien et la tâche du traducteur littéraire. La décision n’a pas été facile, mais le jury a décidé de remettre le premier prix à la vidéo Origami (Gianpiero Mendini et Stefania Da Pont) à cause de la simplicité et de la clarté du message : les textes ne se traduisent pas tout seuls.

Les textes ne se traduisent pas tout seuls par Origami Videography (http://origamivideography NULL.it/) (Gianpiero Mendini et Stefania Da Pont), lauréat du premier concours international Spot the Translator.

Le jury a aussi estimé qu’une autre vidéo méritait d’être récompensée par un second prix: La traduction littéraire est un boulot difficile, mais quelqu’un doit s’en charger, par Erlantz Bidernos (http://www NULL.erlantzbiderbost NULL.com/) et son équipe. Illustration, d’un point de vue comique, des difficultés auxquelles se heurte le traducteur littéraire.

http://vimeo.com/48692107

Le CEATL tient à féliciter tous les candidats pour la qualité de leur travail et les remercier d’avoir ainsi contribué à la visibilité des traducteurs. Bonne chance à tous pour l’année prochaine !

Lauréat du concours vidéo ‘Spot the translator’
Étiqueté avec :