« Traduire en Méditerranée » publie ses conclusions générales et recommandations

En 2010 et 2011, Transeuropéennes (http://www NULL.transeuropeennes NULL.eu/fr) et la Fondation Anna Lindh (http://www NULL.euromedalex NULL.org/) ainsi que Banipal, CEVBIR, le Conseil Européen des Associations de Traducteurs Littéraires (CEATL), la Escuela de Traductores de Toledo, la Fondation du Roi Abdul-Aziz, la Fondation Next Page, le Goethe Institut, l’Index Translationum (UNESCO), l’Institut du monde arabe, l’Institut français du Proche-Orient, l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM/MMSH), Literature Across Frontiers, le Swedish Institute Alexandria, l’Università degli studi di Napoli l’Orientale et l’Université Saint-Joseph ont réalisé conjointement un « Etat des lieux de la traduction dans la région euro-méditerranéenne » – une initiative sans précédent.

Rencontres de la traduction au Salon du livre de Paris, jeudi 15 mars 2012

Après le formidable succès de sa première édition, qui a rassemblé 700 personnes et suscité des débats animés, le Salon du livre propose une nouvelle journée consacrée à la traduction et aux traducteurs de littérature. Il poursuit ainsi la mise en avant d’une activité centrale dans l’édition française. Atouts, difficultés, évolutions, transformations nécessaires : éditeurs, traducteurs et tous les acteurs du secteur sont invités à s’exprimer.

Le Centre National du Livre français s’engage dans un projet d’école de traduction littéraire

Afin de répondre à la volonté partagée des éditeurs et des traducteurs français de former de nouvelles générations de traducteurs professionnels, notamment dans les langues dites rares, et suite au rapport qu’il avait commandé à Pierre Assouline sur La condition du traducteur, le Centre National du Livre (CNL) est engagé dans un projet d’école de traduction littéraire à vocation internationale.