Un festival de la traduction à Naples

Le festival de la traduction « Tradurre (en) Europa » se déroulera du 22 au 29 novembre 2010 dans les lieux les plus représentatifs de la ville de Naples : les universités et les écoles, les châteaux, les places et les cours, les librairies, les ruelles, les ports, les théâtres et les hôtels particuliers d’une cité qui se réinvente.

Deuxième ‘livre blanc’ de la traduction littéraire en Espagne

En septembre 2010 ACE Traductores (http://ace-traductores NULL.org/) a présenté le second livre blanc de la traduction littéraire en Espagne, un projet qui a bénéficié de la collaboration d’autres associations espagnoles (ASETRAD (http://www NULL.asetrad NULL.org/), APTIC (http://www NULL.aptic NULL.cat/), EIZIE (http://www NULL.eizie NULL.org), AGPTI (http://www NULL.agpti NULL.org), ACEC (http://www NULL.acec-web NULL.org) et UNICO (http://www NULL.uniondecorrectores NULL.org)) ainsi que du soutien de l’organisme de gestion des droits reprographiques CEDRO (http://www NULL.cedro NULL.org) et de la Direction Générale du Livre, dépendant du ministère de la Culture.

Restructuration du site internet du CEATL

Le site Internet du CEATL a été entièrement réorganisé et adapté à l’usage d’un Content Management System moderne (WordPress). Pour les visiteurs du site les changements sont peu importants, excepté l’addition d’une rubrique « News » similaire à un blog et dont les archives resteront accessibles en permanence. Toutes les pages et téléchargements ont été redirigés vers de nouvelles adresses permalink, veuillez donc modifier en conséquence vos liens et signets.

Notre étude de mars 2010 sur les droits numériques est maintenant disponible

De sérieuses préoccupations concernant la distribution légale et illégale des traductions littéraires numérisées nous ont amenés à entreprendre cette enquête. L’objectif était de dresser un « état des lieux » du copyright des traducteurs dans le nouveau marché numérique, qui connaît des transformations accélérées aujourd’hui en Europe.

Nous voulions savoir :

  • quels types de publications numérisées existent déjà
  • si la cession de leurs droits numériques par les traducteurs littéraires est habituelle ou non
  • quel est le niveau de rémunération des traducteurs littéraires pour l’utilisation de leur œuvre sous forme numérisée
  • quel est le statut des droits numériques

L’enquête, comme on pouvait s’y attendre, montre des différences considérables suivant les pays, non seulement en ce qui concerne la nature et le volume des publications numériques/électroniques, mais également en termes de rémunération.