Comme chaque année, le CEATL a le plaisir de vous inviter aux événements suivants qui se déroulent dans toute l’Europe. Célébrez avec nous la Journée mondiale de la traduction ! (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2016/09/translation_day_card_2016_horizontal NULL.jpg)

Bulgarie (BTU)

Selon une tradition établie, l’Union des traducteurs bulgares (http://www NULL.bgtranslators NULL.org/) célèbre la Journée mondiale de la traduction en décernant des récompenses annuelles dans diverses catégories : traduction littéraire, traduction scientifique et technique, traduction légale, interprétation, et dans le domaine de la théorie, histoire et critique de la traduction. La remise des prix a lieu lundi 30 septembre à l’université de Sofia.

Catalogne, îles Baléares, Valence (AELC (http://www NULL.escriptors NULL.cat/))

Majorque, 30 septembre : Des traducteurs discutant de leurs traductions dans une émission de radio des îles Baléares (IB3) tout au long de la journée.

Eivissa, 30 septembre : l’Associació d’escriptors en llengua catalana organise un hommage à Marià Villangómez et ses traductions du français en catalan avec des auteurs d’Eivissa et Formentera.

Alicante, 3 octobre : conférence par la traductrice et spécialiste de littérature catalane Marina Abràmova sur Tirant Lo Blanc à l’université d’Alicante le soir.

Barcelone, 4 octobre : (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Catalonia-ITD-2019 NULL.png) en coopération avec l’Institut pour la littérature catalane et l’Institut pour les études catalanes, l’Associació d’escriptors en llengua catalana organise un hommage à la traductrice et spécialiste de littérature catalane Marina Abràmova. Avec une introduction de Miquel Cabal (membre du conseil d’administration de l’AELC et du CEATL), et une contribution de Marina Abràmova sur le passé, le présent et le futur de la catalanistique en Russie.

D’autres actions globales :

Campagne sur Twitter, Facebook, Instagram et Mailchimp avec du matériel de l’AELC pour mettre en avant les traducteurs et leur travail.

« Traductor a la vista » slogan utilisé lorsque le nom du traducteur n’apparait pas sur les livres, articles, infos, etc…

Des photos des 27 derniers séminaires de traduction organisés par l’AELC en Catalogne. (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Poster-Int NULL.-Tr NULL.-day-Denmark NULL.jpg)

Danemark (DOF)

La Journée internationale de la Traduction 2019 est célébrée à Copenhague le 30 septembre, sous le titre « Femmes en traduction » avec tables rondes, ateliers, nourriture et boissons. La conférence de l’après-midi (https://hieronymusdagen NULL.ku NULL.dk/) est une collaboration entre l’Association danoise des traducteurs (https://danskforfatterforening NULL.dk/dof/om-gruppen/), les traducteurs de l’audiovisuel, l’université de Copenhague, et l’Union des professionnels de la communication et du langage. Cet événement est gratuit et ouvert à tous, et attire habituellement environ 130 personnes : traducteurs littéraires, sous-titreurs, interprètes, étudiants et chercheurs dans le domaine de la traduction. Au programme, des tables rondes sur la nécessité d’une prise de conscience spécifique du langage genré lorsqu’on traduit de la littérature, des particularités des différentes langues par rapport au genre, et une session sur la traduction des classiques et les choix que doivent faire les traducteurs face à des textes vieux de mille ans tels que l’Odyssée, la Bible ou les sagas islandaises – avec cette année un conférencier venu de Norvège. Et enfin, le rôle historique du genre dans les différents domaines de la traduction.

Espagne (ACE Traductores)

Comme les années précédentes, ACE Traductores (http://www NULL.ace-traductores NULL.org/) organise diverses activités dans toute l’Espagne pour célébrer la Journée mondiale de la Traduction le 30 septembre.

(https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Spain-DIT2019 NULL.png)A Barcelone, les traductrices Ana Alcaina et Patricia Antón de Vez, modérées par Helena Aguilà Ruzola, expliquent ce qu’il se passe quand un livre se retrouve à l’écran avec « Du roman à la série télé : la perspective du traducteur littéraire sur la fiction télé. » (https://ace-traductores NULL.org/actividad/dia-internacional-de-la-traduccion-2019-barcelona/)

A Gijón, Jaime Sulaika, Mónica Rubio et Ricardo Pochtar, modérés par Coralia Pose, vous éclairent avec « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la traduction et que personne ne vous a jamais dit » (https://ace-traductores NULL.org/actividad/dia-internacional-de-la-traduccion-2019-gijon/).

Le troisième round de traduction en direct a lieu à Madrid. Sara Cana Fernández et José Luis Ajá Sánchez nous prouvent que « La traduction n’est pas un jeu d’enfan (https://ace-traductores NULL.org/actividad/dia-internacional-de-la-traduccion-2019-madrid/)t. »

A Malaga, lecteurs et traducteurs peuvent écouter Dolors Udina, présentée par Vincente Fernández González, nous présenter quelques-unes de ses auteures préférées : « Traduire pour lire et lire pour traduire, une promenade dans les œuvres de cinq écrivaines. » (https://ace-traductores NULL.org/actividad/dia-internacional-de-la-traduccion-2019-salamanca/)

Lire des traductions est une façon d’approcher des cultures moins connues. C’est pourquoi Elena Borrás, présentée par Claudia Toda, s’attelle à un sujet passionnant : « La traduction des langues rares : les traducteurs et leur rôle de découvreurs et promoteurs culturels. » (https://ace-traductores NULL.org/actividad/dia-internacional-de-la-traduccion-2019-malaga/)

Et enfin, dans le cadre de cette célébration, le 50ème numéro du magazine ACEtt, Vasos Comunicantes, est publié pour la première fois dans un tout nouveau format électronique.

Finlande (SKTL)

(https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Finland-yliopistonmaki-kesa-opiskelijat-1-e1556196017116 NULL.jpg)
© Hanna Oksanen / Turun yliopiston viestintä

L’Association finlandaise des traducteurs et interprètes (http://www NULL.sktl NULL.fi/) (SKTL) organise tous les ans une célébration de la Journée mondiale de la traduction avec son organisation partenaire Experts du langage le vendredi 27 septembre. Cette journée est l’un des principaux événements de l’année pour les deux organisations, et donc elles consacrent toute leur attention à son superbe programme !

Cette année cette journée se tient à l’université de Turku, et reçoit presque 200 traducteurs, interprètes et linguistes, leur offrant une journée entière de conférences intéressantes et inspirantes. En accord avec l’Année internationale des langues autochtones de l’ONU, une attention spéciale est accordée aux langues autochtones et rares dans le programme de cette année. Par exemple, deux conférences sur le fait que la traduction maintient et soutient la vitalité des langues des minorités, notamment les langues des Samis en Finlande. Une conférence intitulée « La langue finnoise – de la minorité à la majorité » et une autre, moitié signée et moitié parlée sur l’interprétation d’opéras en langues des signes finnoise complètent ce programme.

Après ce colloque tous les participants sont invités à porter un toast (malja en finnois, skål en suédois), parfaite occasion pour tous de retrouver d’anciens collègues et de faire de nouvelles connaissances.

France (ATLF) (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/FR-bannierejmt2019-ln NULL.jpeg)

À l’occasion des célébrations de la Journée mondiale de la traduction, l’Association des traducteurs littéraires de France (https://www NULL.atlf NULL.org/) (ATLF) s’associe cette année à la délégation Île-de-France de la Société française des traducteurs (SFT), à l’Association des traducteurs-adaptateurs de l’audiovisuel (ATAA) et à l’Institut national des langues et civilisations orientales pour proposer le samedi 28
septembre la deuxième édition des Traducto’Folies (http://www NULL.inalco NULL.fr/actualite/journee-mondiale-traduction-traducto-folies-inalco-28-septembre), une manifestation inédite sur le mode ludique et pédagogique dont l’objectif est de créer du lien et des passerelles entre les associations françaises de traducteurs et tous les métiers de la traduction. Rencontres avec des experts et des professionnels, tables rondes et conférences, ateliers découverte, séances de dédicaces et même un spectacle de clowns étaient au rendez-vous ! La soirée s’est achevée par un cocktail dinatoire sur une péniche sur la Seine.

Islande (THOT)

En Islande un symposium se tient toujours lors de la Journée mondiale de la traduction, qui se trouve être aussi l’anniversaire de l’Association islandaise des traducteurs et interprètes (http://www NULL.thot NULL.is/thot NULL.is/index NULL.html), qui a 15 ans cette année !

Vous trouverez ici l’événement Facebook (https://www NULL.facebook NULL.com/events/502912137212016/) du symposium, dédié cette année à la traduction théâtrale.

Pays basque (EIZI)

Cette année, EIZIE (https://eizie NULL.eus/en) célèbre la Journée mondiale de la traduction en organisant une conférence de presse à San Sebastian. Ils en profiteront pour annoncer la publication du 50ème numéro de leur magazine, SENEZ. Lors de cette conférence, Itziar Diez de Ultzurrun, le directeur d’EIZIE, et Karlos del Olmo, le directeur du magazine SENEZ (https://eizie NULL.eus/en/publications/senez), parleront de l’importance d’avoir un magazine académique en basque, écrit par et pour les traducteurs ; l’importance de cette publication transcende le domaine de la traduction, en tant qu’outil formidable pour la normalisation de la langue, et de plateforme utile pour la recherche en basque.

Pologne (STL) (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Poland-pic_MDT2019-plakat-detal-lekki NULL.png)

Depuis 11 ans EUNIC Warszawa et l’Association polonaise des traducteurs littéraires (http://www NULL.stl NULL.org NULL.pl/) (Stowarzyszenie Tłumaczy Literatury) célèbrent la Journée mondiale de la traduction ensemble. La journée se compose toujours de deux parties : des cours pour les lycéens de Varsovie donnés par des traducteurs littéraires et un événement en soirée suivi d’un banquet. Cette année la célébration de la Journée mondiale de la traduction coïncidant avec le 10ème anniversaire de l’Association polonaise des traducteurs littéraires, le programme concocté est plus ambitieux, plus diversifié, et – espérons-le – plus intéressant. L’événement principal se tient le 28 septembre de 12 à 22 heures au Centre d’art contemporain du Château Ujazdowski, et se déroule en deux temps ; une joute de traduction : un texte, deux traducteurs expliquent leurs choix devant le public ; des tables rondes modérées par des traducteurs, des linguistes, des philosophes, des éditeurs, des poètes, des critiques littéraires, des professeurs, et des correcteurs : Grande conversation sur la traduction ; 10 courts métrages sur les traducteurs ; soirée de gala d’anniversaire : rétrospective des dix ans de l’association, prix pour les bloggeurs, vloggeur, critiques littéraires et organisations soutenant et appréciant les traducteurs ; « Grupa Studnia O. Storytellers » avec une performance sur Dragonmans : les traducteurs médiateurs entre l’Europe de l’est et de l’ouest ; un banquet ; une exposition: Le petit chaperon rouge en 30 langues. Les cours destinés aux lycéens ont lieu le lundi 30 septembre. Programme complet ici (http://stl NULL.org NULL.pl/mdt2019).

 

Roumanie (ARTLIT)

(https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Romania-artlit_logo NULL.png)Cette année, ARTLIT (http://www NULL.artlit NULL.ro/) célèbre la Journée de la traduction avec une réunion informelle à Bucarest, afin que ses membres puissent se détendre, mieux se connaitre et sympathiser. A l’occasion d’un troc de livres intitulé l’Exemplaire du traducteur, les membres sont invités à apporter un exemplaire de leur travail et l’échanger avec un livre traduit par un collègue.

Le 5 octobre à Iaşi, ARTLIT participe pour la première fois (yeah !) au Festival international de littérature et de traduction FILIT. A l’occasion de la 6ème édition de ce célèbre festival roumain, l’Association présente ses activités et ses avantages. Cette présentation s’intitule Contrepoint : L’association roumaine des traducteurs littéraires – ARTLIT, et compte sur la participation de quelques-uns de ses membres : Marina Bărbulescu, Mihaela Buruiană, Bogdan Ghiu, Simina Răchiţeanu, Ioana-Miruna Voiculescu.

Royaume Uni (SoA TA)

Pour célébrer la Journée mondiale de la traduction 2019, English PEN organise un événement au Free World de Londres intitulé (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Uk-ITD-2019 NULL.jpe)« Traduire aujourd’hui (https://www NULL.englishpen NULL.org/translation/international-translation-day-2019-translating-today/) » – ce que signifie être un traducteur qui travaille en ce moment, et ce que signifie tenter de le traduire. Cet événement est précédé dans la journée par la Clinique de la traduction, où les traducteurs peuvent venir avec des difficultés spécifiques, petites ou grandes, pour en discuter avec des professionnels chevronnés. Le programme du soir commence donc avec la table ronde intitulée « Traduire aujourd’hui », qui explore les questions théoriques et pratiques autour de la traduction contemporaine, avec l’accent sur la politique de la traduction. Ensuite, « Pitching Today », où trois traducteurs présentent des idées présélectionnées par des éditeurs. Et enfin, une soirée au cours de laquelle les traducteurs pourront réseauter et rencontrer des collègues et des éditeurs.

A Edimbourg se tient un événement intitulé « Célébrer la traduction – les nombreuses casquettes des traducteurs » (https://www NULL.eventbrite NULL.co NULL.uk/e/celebrating-translation-in-scotland-international-translation-day-tickets-71361775993). Nous, traducteurs, portons de nombreuses casquettes, dans ou en dehors de la traduction, ou lorsque nous naviguons entre les différents genres de traduction (technique, médicale, commerciale, littéraire, scientifique, légale), sans parler de la multiplicité des combinaisons de langues. Un panel d’orateurs s’exprime sur le sujet, avant un moment consacré aux questions de l’auditoire. L’événement se conclut par des rencontres accompagnées de rafraichissements généreusement offerts par la Saltire Society.

(https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/Sweden NULL.png)Suède

L’Institut d’études d’interprétariat et de traduction à l’Université de Stockhom invite le public à un événement en l’honneur de St Jérôme (https://www NULL.tolk NULL.su NULL.se/om-oss/evenemang/v%C3%A4lkommen-att-fira-hieronymusdagen-med-oss-1 NULL.452296#program) lundi 30 septembre. Cette célébration inclut une présentation du livre récemment paru Svensk språkflora (Flore de la langue suédoise), un manuel pour une société multilingue écrit par Morena Azbel Schmidt et Sofia Malmgård, et une conférence donnée par la très célèbre Kajsa Öberg Lindsten, docteure honoraire et traductrice du russe, souvent récompensée pour sa traduction des ouvrages de Andrej Platonov.

Turquie (ÇEVBIR) (https://www NULL.ceatl NULL.eu/wp-content/uploads/2019/09/cevbir NULL.cevirigunu NULL.2019_turkish-image NULL.jpg)

Le 29 septembre l’Association turque des Traducteurs (https://cevbir NULL.org NULL.tr/) ÇEVBIR organise une après-midi avec des interviews publiques de traducteurs de fantasy, de textes philosophiques et de littérature pour jeunes adultes. Cet événement a lieu au Centre culturel Nâzim Hikmet à Istamboul et débute à 13 heures 30.

Le même jour les membres de ÇEVBIR organisent une rencontre au Centre culturel Nâzim Hikmet d’Ankara, à 17 heures.

Pour plus d’information, https://twitter.com/Cevbir (https://twitter NULL.com/Cevbir)

 

 

 

L’Europe célèbre la Journée mondiale de la traduction
Étiqueté avec :